Logo ARS


Alzheimer : feu vert pour deux nouvelles MAIA

L’ARS Bretagne vient d’émettre un avis favorable à deux projets d’installation de Maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer (MAIA). L’un porté par Cap Sizun Prévention Sénior situé sur le Territoire de santé n°2 (Quimper - Douarnenez - Pont-l'Abbé), l’autre par le Conseil général du Morbihan (Territoire de santé n°3 - Lorient - Quimperlé).

Un appel à candidatures concernant le déploiement de trois nouvelles Maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer (MAIA) sur la région Bretagne a été lancé en février 2013. Trois projets ont  alors été déposés. Réunie le 24 avril 2013, la commission consultative de sélection a soumis ses propositions au Directeur général de l’ARS Bretagne. Il a décidé de donner un avis favorable à deux promoteurs :

  • Cap Sizun Prévention Sénior ;
  • le Conseil général du Morbihan.

Il a toutefois souhaité que des précisions soient apportées sur l'organisation des "tables tactiques et stratégiques" et la zone géographique d'intervention des MAIA. Ces éléments sont indispensables au bon ancrage des dispositifs dans chaque territoire de santé de référence.

Le troisième projet reporté

Le troisième projet, sur le territoire de santé n° 7 (Saint-Brieuc - Lannion - Guingamp), n’a pas reçu d’avis favorable. Les acteurs doivent en effet préciser le cadre des relations de travail avec l'ensemble des partenaires sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Ces aspects seront traités dans le cadre d’une mission à laquelle s’associera le Conseil général des Côtes d’Armor.

L’avenir des MAIA

Des rencontres seront organisées entre l'ARS Bretagne et chaque Conseil général afin qu'une stratégie de déploiement des MAIA soit initiée au cours de l'été, le but étant de préciser le cadre de la gouvernance dans la politique en faveur des personnes âgées, ainsi que la couverture territoriale des nouvelles MAIA.